2017-2018
News
Thionville, défense de fer
< | >

Thionville, défense de fer

Publié le 13 février 2018 par

Thionville, défense de fer

Républicain Lorrain 12/2/2018

THIONVILLE   24    NANCY SLUC   14

Mi-temps : 11-8. Arbitres : MM. Franceschi et Mouda.

THIONVILLE. Berroth (4), Cardillo (5), François, Legrand (3), Reot (3), Souissi (2), Vonner, Wandernot, Wojtylka (7). Gardiens  : François (19 arrêts), Kolic (1 arrêt). 

NANCY SLUC. Clesse, J. El Amrani (5), K. El Amrani (5), Gaudel (1), Makanzu, Martin, Mori (2), Rigolot, Vergès Louis, Vergès Maxime (1). Gardiens  : Di Vita (9 arrêts), Peureux (1 arrêt). 

Thionville avait l’occasion de dépasser son adversaire du jour au classement et rejoindre le trio de tête, à condition de dominer le SLUC Nancy samedi. Pour y parvenir, le club mosellan a dévoilé ses plus beaux atouts défensifs. Prenez des joueurs de champ agressifs au possible avec un plan de jeu coupant toute relation au pivot, ajoutez un gardien en état de grâce (19 arrêts pour Nicolas François) et vous aurez une idée de la soirée cauchemardesque vécue par les malheureux Nancéiens. Ces derniers devaient attendre sept minutes pour inscrire leur premier but mais ils restaient dans la partie jusqu’à la pause (11-8).

Avec seulement trois longueurs d’avance, les Thionvillois restaient méfiants. Mais le show François reprenait de plus belle, tandis que Wojtylka, impeccable sur les tirs à distance (7 buts), faisait gonfler l’addition (18-11, 46e ). 

Les Mosellans ne lâchaient rien, profitaient des pertes de balles adverses pour lancer de rapides contre-attaques… Et ils donnaient finalement au score des allures de correction. En fin de match, la seule question qui restait en suspens était de savoir qui mettrait un but au géant gardien local (24-14). 

Avec une telle défense, Thionville peut nourir de grandes ambitions dans la dernière ligne droite du championnat. Les plus fous espoirs semblent permis.

C. M. 

 

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.